Adsense, le nouveau SSP de Google?

Une note sur le blog consacrée  à Adsense annonce que les éditeurs peuvent dorénavant avoir accès à un rapport par Adnetwork.
Quoi? Adsense n’est pas dédié aux annonceurs qui achètent du clic via Adwords en sélectionnant le réseau de sites éditeurs tiers?

Vous n’aviez peut-être pas vu cette information mais Google avait annoncé en 2009, l’ouverture de son réseau d’éditeurs à d’autres régies qu’Adwords…

On voyait apparaître des bannières sur son emplacement Adsense et  naturellement on en déduisait que c’était la partie GDN, Google Display Network dont Google a accéléré la promotion. Et bien non, pas seulement. Dans la note, Google parle des quelques « rares » cas ou Adwords n’aurait pas la bonne campagne pour vous, et bien il vous propose d’autres annonces dans votre intérêt et pour monter vos eCPM.

Voici la vidéo présentant l’arrivée en 2009 d’Adnetwork tiers dans Adsense :

Les éditeurs souhaitent plus de revenus tout en gardant le contrôle. Google parle de « Certitifed Adnetworks » ayant les mêmes contraintes de vérification des publicités, de temps de chargement…

Une bonne visualisation de l’ajout des Adnetworks aux côtés d’Adwords dans votre flux de monétisation Adsense.

 

 

 

 

 

Vous avez la possibilité de refuser tous les Adnetworks ou de les filtrer selon vos préférences.

Et bien après un an d’activité, Adsense vous proposer de voir ce qu’il en est effectivement sur vote site et de voir les performances de chaque adnetwork, en d’autres termes, de mesurer la vraie part des annonces Adwords textes ou graphiques. C’est un grand pas au regard de la réputation de boite noire qu’a Google et ses produits Adsense et Adwords.

 

 

 

Il faut noter que les Adnetworks pour arriver dans Adsense passent par Google Adexchange. Les annonceurs peuvent sans le savoir y transiter via Adwords, leur plateforme d’affiliation ou bien les Adnetworks eux-mêmes en achetant en direct… Cela vérifie l’idée qu’au-delà des investissements auprès des Adexchanges, les Adexchanges n’attendent pas les budgets, ils les prennent de manière indirecte.

Mais alors, quid de la technologie SSP Admeld qu’a racheté Google cet été?

Constatez-vous cela dans la monétisation de votre site?

Adwords est-il compétitif?

Vincent Tessier

Suivez-moi sur twitter et Scoopit

Mobile SEM

Nous avons parlé récemment sur le blog MCI des ambitions de Google sur le mobile dans l’article « Le mobile vu par Google ». Par ailleurs, la firme a clarifié récemment les choses entre Admob et Adwords, voir l’article suivant pour plus d’informations. Aujourd’hui, Google annonce de nouvelles possibilités publicitaires sur le mobile via le SEM.

1/ Une annonce peut renvoyer vers le téléchargement d’une application :

[quote style= »boxed »]From the ad, they can be directed to download the advertiser’s app[/quote]

Le format s’appelle clic to download, qui fonctionne aussi bien vers l’apple store que l’Android market.

    

2/ Une annonce peut renvoyer au sein même d’une appli déja installée :

[quote style= »boxed »]If they already have the app, the Google mobile app extension can direct them to a destination within an app[/quote]

Le format s’appelle mobile app extension :

    

 

3/ Les liens sponsorisés débarquent dans les appli

Au même titre que Google a aidé des millions de sites web à monétiser leur contenu avec des bloc de pub Adsense et à développer un réseau de moteur de recherche partenaire, il n’y a aucune raison de ne pas proposer la même chose dans le monde des applis. Appelé Custom search ads c’est donc à la suite d’un recherche au sein d’une app que le mobinaute verra apparaître un lien publicitaire. Comme vous le voyez ci-dessous, vous pouvez customiser le look & feel de la pub pour une meilleure intégration dans votre appli. Ce format est également disponible pour les sites internet mobile, le seul préalable est d’avoir un moteur de recherche présent dans votre site ou appli.

  

2 autres fonctionnalités liées au local :

  • Hyper local search ads
  • Circulars : vous voyez une pub web ou mobile, vous indiquez être intéressé et vous pourrez alors présenter votre mobile au magasin du marchand concerné pour bénéficier d’un coupon, si c’est pas du ROPO ça !

Il faut aussi savoir que la qualité de la landing page mobile commence à prendre part dans le Quality score de vos annonces, la proximité géographique de votre boutique devient aussi un critère de diffusion des liens sponsorisés.

Vincent Tessier

Suivez-moi sur Twitter : @vincenttessier
Suivez-moi sur Linkedin
Suivez-moi sur Viadeo