Les tendances internet de 2013, par KPCB

C’est désormais un rendez-vous annuel attendu, le cabinet KPCB et son analyste vedette Mary Meeker nous livre une centaine de slides sur les tendances du digital. Certains graphiques ou chiffres sont repris à tu-tête par tout une cohorte de conférenciers tout au long de l’année, je vous propose donc d’aller à la source et d’en extraire l’essentiel.

KPCB mary meeker 2013

Qui est KPCB?

Commençons par connaître un peu l’acteur de référence qui nous livre ces analyses. KPCB est un fond d’investissement réputé (VC pour Ventur Capital) basé dans la Silicon Valley et crée en 1972. Ce fond a donc vu passer toutes les vagues technologiques jusqu’à aujourd’hui. KPCB a investit dans AOL, Amazon, Compaq, Google, Symantec et bien d’autres. Il faut également savoir qu’à peine un an après le lancement de l’iPhone, KPCB a débloqué un fond de $100M, appelé iFund, pour investir dans des développeurs d’applications (Shazam, Path, Shopkick…) et l’a doublé un an après pour atteindre les $200M. Le fond investit également $8M dans la régie mobile Inmobi. En 2010, elle crée le sFund pour les start-ups du social business et investit dans Facebook et Zynga. Enfin, KPCB est très actif dans le green business avec des investissements dans des voitures à énergies vertes. Pour résumé, les analyses publiques de KPCB sont basés sur leurs propres analyses des tendances, des start-up les plus à même de devenir des leaders dans leurs secteurs et leur clairvoyance a été maintes fois récompensée et jalousée. Un investissement de la part de ce fond représente pour une start-up un vrai signal fort envoyé à tout le marché qui la met dans une dynamique extrêmement positive. Cette année l’analyste Mary Meeker a fait sa keynote à la conférence D organisée par All Things Digital (détenu par le Wall Street journal), du 28 au 30 Mai 2013, en Californie. Parmi les speakers, le CEO de Twitter, Pinterest, Sony, GE, Box, Sheryl Sandberg de Facebook, Tim Cook d’Apple, le CEO de Motorola Mobolity, le Président de CNN Worldwide et…le CEO des San Francisco 49ers!

2,4 milliards d’internautes dans le monde

C’est beaucoup et en même temps c’est encore relativement faible par rapport à la population mondiale totale, mais aussi par rapport au nombre de personnes équipés de mobiles! La croissance est d’environ 8%. La Chine est en tête avec 564 millions d’internautes, soit 42% de taux de pénétration, les USA arrivent derrière avec 244M, l’Inde en 3ème avec 137M et un taux de seulement 11%.

KPCB 2013 - le nombre d'internautes dans le monde

Si ce n’est pas partagé sur internet, cela n’existe pas

Il se partage 500 millions de photos par jour sur internet, 11 heures uploadés sur Soundcloud, 100 heures uploadés par minute sur Youtube. Facebook est attaqué par de nouveaux services comme snaptchat, Waze, Dropcam… Dropcam voit désormais le nombre de vidéos uploadé par minutes sur son service dépasser celui de Youtube! On commence par les photos, rapidement ce seront les vidéos (déjà émergent), puis les sons et enfin nos données personnelles seront massivement partagés dans une avenir proche.

Le partage de contenu sur internet KPCBQuelques idées reçues sont mises à mal, comme le fait que les américains ne sont pas les plus à la pointe. La moyenne mondiale est à 24% des utilisateurs qui partagent de manière intense sur internet, les américains ne sont qu’à 15%.

Les internautes américains partagent moins que ceux d’Arabie saoudite

KPCB - Le partage dans le monde versus US

Le mobile bouleverse les rapports de forces

Avec plus de 6 milliards d’abonnés mobile, dont 1,5 milliards de smartphone (+30% de croissance!), le mobile représente déjà 15% du trafic web, 8% du CA de l’e-commerce aux États-Unis. En Chine, le nombre d’internautes accédant à l’internet via le mobile a dépassé le web! (slide 33). En Corée, le nombre de requêtes de search sur mobile a dépassé le web. Groupon fait 45% de ses transactions via le mobile aux US (slide 35).

KPCB 2013 - smartphone penetration

Facebook a réalisé 30% de son revenu de Q1 via le mobile. Et malgré cela, KPCB estime à 15,5 milliards d’euros le manque à gagner de la publicité mobile, c’est-à-dire ce que le mobile devrait capter comme valeur si les investissements publicitaires étaient au niveau du temps passé sur ce device.

KPCB - Temps passé et budget par mediaCe graphique illustre parfaitement la problématique du mobile en tant que média, un temps passé qui explose et des investissements publicitaires très bas.

Les tablettes, croissance encore plus rapide que le mobile

Certes les tablettes ne vont peut être pas conquérir le monde comme vont manifestement le faire les smartphones, mais on ne peut que constater que la pénétration de ce device se fait à une allure encore plus rapide.

KPCB 2013 - croissance des tablettes

Un nouveau cycle d’innovation

Évidemment, les objets connectés sont au gout du jour et font partie des tendances fortes mentionnées dans ce rapport. Les cycles d’innovation technologiques sont habituellement de 10 ans, pour autant l’industrie informatique semble être au pic de sa courbe avec un nouveau cycle en parallèle qui prendra le relai.

KPCB 2013 - cycle innovationDifficile de traduire ce qu’on appelle aux US la « wearable technology », c’est-à-dire de la technologie prêt-à-porter. Le produit le plus simple pour aborder cette nouvelle catégorie de device est la Google Glass, qui a été fortement médiatisé. Une paire de lunette est soit fonctionnelle, mieux voir, soit esthétique, Google transforme cet objet du quotidien en objet connecté permettant d’accéder au web afin d’avoir des informations supplémentaires sur la réalité devant nous, affiché dans notre champ de vision. Les applications sont bien sur nombreuses, loufoques ou très utiles. L’autre bon exemple est la voiture connecté, même chose, objet courant dont l’usage sera complètement transformé une fois connecté à l’internet. Le cabinet pointe du doigt le fait que les entreprises ont pour l’instant raté la vague mobile, ce qui ne fera que les retarder dans la prise en main de cette nouvelle vague d’innovation qui risque de perturber leur business avec une force toute aussi importante voir supérieur.

Pour conclure

Comme d’habitude, l’analyse de Mary Meeker fait du bien, donne du sens, une direction et remet dans son contexte les évènements de l’année passée. Le partage, le mobile, la data, les objets connectés, voici les sujets sur lesquels les entrepreneurs ont un terrain de création fertile pour les futurs géants technologiques de demain.

Voici la présentation complète de 117 pages :