Comment Square révolutionne le paiement

C’est en lisant le Wired UK et en raison de son actualité que j’ai eu envie de faire ce billet sur Square . Son fondateur Jack Dorsey est un entrepreneur de 36 ans, co-fondateur et actuel Chairman de Twitter. Sa nouvelle société Square propose tout simplement de révolutionner l’industrie du paiement ! Square a compte déjà 350 employés et a enregistré 6 milliards de dollars de transaction. Elle s’apprête à lever $200M pour une valorisation de 3,25 milliards de dollars (source : business insider)

Comment ça marche?

Le produit phare, le Square reader :

Boccalone Gets Paid With Square from Square on Vimeo.

L’idée est simple, permettre à n’importe qui de facturer en carte bleue un client. Cela peut concerner des transactions qui se faisaient habituellement en cash (payer pour votre cours de guitare) ou bien aux petits commerces qui demandent un minimum de facturation pour accepter la carte bleue compte tenu des commissions des acteurs historiques de ce marché. Le déclencheur a été dans ce petit lecteur, design et élégant, qui a relayé aux oubliettes les espoirs trop longtemps déçus qui avaient été mis dans la technologie NFC. La première étape a été de toucher les commerçants avec le Card reader et Square Register. La 2ème étape a été lancée il y a peu avec le produit Pay with square dont l’objectif est d’équiper directement les consommateurs.

3 produits square :

    • Square card reader : avec l’aide d’un lecteur de carte à poser sur l’emplacement audio de son iphone ou de son android, l’application Square permet de facturer par CB, sans terminal de paiement supplémentaire. Cible : les commerçants et les indépendants
    • Square register : une application ipad qui a pour ambition de remplacer la caisse enregistreuse de votre commerçant physique habituel. Il est bien sûr possible d’enregistrer des paiements par CB et cash, payés le lendemain sur votre compte en banque. En un clic, vous pouvez imprimer un ticket de caisse ou ouvrir votre caisse d’argent liquide habituelle ! En bonus, le commerçant accède à un dashboard d’analytics complet afin de suivre ses stats de vente. La commission est la même qu’en utilisant le square card reader pour iphone, 2,75% par transaction. Cible : les commerçants et les indépendants

Square Register from Square on Vimeo.

  • Pay with Square (précédement appelé Card case) : Plus fort que le lecteur pour lire la CB. Le client donne simplement son nom à la caissière et elle procède directement au paiement, votre identité est détectée grâce au smartphone qui est dans votre poche. C’est un peu comme si vous demandiez à votre barman préféré de mettre tout ça sur votre note ! C’est une très belle utilisation du geo-fencing, une technologue de ciblage geographique qui a beaucoup d’avenir. Par ailleurs, l’application détecte quels sont les marchants qui accepteront ce nouveau mode de paiement. Il est par ailleurs possible de partager le lieu où vous avez payé sur les réseaux sociaux. Disponible sur iOS depuis son lancement et sur Android depuis Mars 2012. Cible : les consommateurs

Le gros avantage pour les commerçants est  qu’il n’y a pas de compte à créer, pas de frais mensuels, le lecteur (appelé dongle en anglais) est même offert ! La commission est de 2,75% sur chaque transaction. En France, le montant des transactions payées par CB s’élève à 482, 6 milliards d’euros en 2011 et il y a + de 60 millions de cartes en circulation (source : cartes-bancaires.com). Le déploiement international est actuellement en cours, encore un peu de patience pour pouvoir le tester en France. A noter cependant la présence d’un acteur européen local, iZettle (source : techcrunch).

Fidalisation / reward : 

Square a lancé ces derniers mois un programme de fidélité…un prolongement naturel et un service supplémentaire pour encourager son usage. Le consommateur cumulera des points à chaque fois qu’il paiera avec Square. Les Groupon et autres Livingsocial doivent regarder cela avec attention car il n’y a qu’un pas pour que cela leur fasse perdre des parts de marché auprès des marchands.

Concurrence :

Square est le plus visible et le plus agile des acteurs qui comptent bien révolutionner le paiement physique par le mobile. Il faut néanmoins compter avec des acteurs comme Intuit, American Express, Paypal, Verifone…

American Express a lancé SERVE en mars 2011 et a multiplié les annonces et les partenariats comme avec Zynga en mai de cette année par exemple. Le service permet de payer en ligne via email, offline avec sa carte bleue mais aussi d’effectuer des paiements entre particuliers, y compris sur facebook !

Pour y voir un peu plus clair, voici une matrice pour mieux comprendre les acteurs du mpaiement et leur positionnement :

Paypal :  Le géant du paiement online compte bien manger une part du gateau offline que Square commence à grignoter. La société a donc lancé en début d’année Paypal Here, sa réponse au dongle de Square (pour l’instant compatible que sur les iPhone). Paypal a même finalement racheté la société partenaire qui supportait le produit, Card.io (source : presse citron).

Verifone : Acteur du paiement traditionnel qui fournit les TPE (Terminaux de Paiement Eléctroniques), Verifone ne veut pas se laisser distancer plus longtemps. Il a lancé Payware et dernièrement un lecteur fortement similiaire à celui de Square, le SAIL (uniquement iPhone). La lutte sera bien plus dure avec cet acteur qui possède plus de 20 millions de points de vente utlisant leur service de carte bleue en base clients et avance couvrir 65% du commerce physique américain.

Apple a récemment fait l’annonce de son portefeuille virtuel, nommé PassBook, qui se contente aujourd’hui de rassembler les cartes de fidélité. Techcrunch a fait un excellent article pour couvrir cette annonce. Si la firme décide de se lancer complètement dans cette activité, il y a fort à parier que ses 400 millions de cartes de crédit de clients Apple devraient l’y aider !

…la liste pourrait s’allonger avec les opérateurs télécom et les géants du web comme Facebook et Google qui ont de grandes ambitions sur le sujet. D’ici là Square continuera à faire le buzz et à nous étonner avec de nouvelles innovations.

Vincent Tessier

@vincentessier

 

 

 

Facebook génère 2% du trafic en France

AT Internet LogoAT Internet, la société Française de Web analyse, a étudié le trafic de 12 sites d’actualités français sur le mois d’octobre. Voici les résultats dans la présentation slideshare ci-dessous, l’étude a été publiée le 3 novembre et le site e-marketing.fr s’en est fait l’écho sur son site. On constate une montée en puissance des réseaux sociaux, Facebook en tête. Rien de vraiment nouveau mais c’est toujours intéressant de mesurer les tendances et de reposer ses assertions sur des chiffres concrets.
La typologie des sources selon AT : 

  • Sites affluents
  • Accès direct
  • e-mails
  • Flux rss
  • Moteurs de recherche

Si on regarde la part de ces deux réseaux sociaux uniquement dans la source « Sites affluents », Facebook représente 22,2% des visites et Twitter 4,4%…des chiffres bien plus importants.

Etude AT Internet réseaux sociaux Octobre 2011

Il faut rappeler que notre fleuron de l’Analytics français a été distingué récemment par le fameux cabinet Forrester Research Inc comme « strong performer », l’étude complète payante est disponible ici et le communiqué de presse ici. Pour plus d’info sur la société voir son site et son blog.
Vincent Tessier
Suivez-moi sur Twitter et Scoopit.